par page
Par ordre décroissant

5 article(s)

On entend trop souvent qu’un enfant ne respecte pas les consignes. En réalité dans la plupart des cas, il ne les a tout simplement pas comprises. Dans la formulation réside la fondation d’un exercice réussi. Plus il est jeune, plus l’énoncé doit être court et concret. Plus il grandit, plus les directives pourront être complexes et longues.

Voir plus

Entrer par l’imaginaire pour stimuler et développer la motricité des plus jeunes peut se mettre en place simplement.
Pourquoi est-il intéressant, voire essentiel, d’intégrer cette notion dans les ateliers de gym éveil ?

Voir plus

L’apprentissage par le jeu suscite plus facilement l’adhésion des enfants et produit des progrès beaucoup plus rapides. La notion du ludique doit prendre une part aussi importante que celle de la technicité dans la création de vos ateliers de gym éveil.

Voir plus

Nous avons très souvent évoqué ici la nécessité d’adapter les activités aux différents stades de la petite enfance. La base des exercices repose sur l’aptitude à éveiller les sens et développer la motricité. Les parcours doivent être parfaitement en phase avec les capacités physiques , mais surtout avec les désirs et les évolutions cognitives. Nous pouvons schématiquement établir deux grands groupes de travail en fonction des âges. Le développement personnel de chaque individu permettra de le positionner plus précisément si besoin.

Voir plus

Un point sur la peau et le toucher

Le toucher est le 1er sens à se développer in utéro, le sens du toucher se développant entre la 6e et 9e semaine de gestation. La peau est le plus grand organe du corps et représente 18% du poids du corps. Parmi toutes ses fonctions, la peau est un organe sensoriel. Toutes les actions de toucher ont donc un impact important.

Voir plus
par page
Par ordre décroissant

5 article(s)